Good Contents Are Everywhere, But Here, We Deliver The Best of The Best.Please Hold on!
Your address will show here +12 34 56 78
null

Proctologie

Les hémorroïdes sont des dilatations de vaisseaux du canal anal. On distingue les hémorroïdes externes situées sous la peau à la périphérie de l’anus et les hémorroïdes internes situées dans le canal anal. Les deux réseaux vasculaires sont en communication et les hémorroïdes internes et externes peuvent être en continuité.

On distingue trois types de traitement :

La technique classique de Milligan Morgan et ses variantes:

Les paquets hémorroïdaires sont disséqués, leur pédicule vasculaire est ligaturé. On laisse une plaie ouverte à la jonction entre la peau et la muqueuse afin d’éviter l’infection.
Des soins locaux fréquents sont nécessaires afin d’assurer une cicatrisation la plus rapide possible et d’éviter la douleur.

La technique de Longo

Les artères qui apportent le sang aux hémorroïdes sont attirées vers le centre du canal anal et réséquées par agrafage à l’aide d’une agrafeuse circulaire. L’avantage de cette technique est que des soins locaux ne sont pas nécessaires en postopératoire. Cette technique n’est pas applicable aux hémorroïdes externes.

La technique THD (Transanal Hemorrhoidal Dearterialization)

Elle consiste à repérer par écho doppler les six pédicules artériels vascularisant les hémorroïdes et à les lier sélectivement. Les paquets hémorroïdaires ne sont pas enlevés. Ils se vident de leur sang et se rétractent progressivement. Cette technique n’est pas applicable à des hémorroïdes trop volumineuses. L’intervention se pratique en hôpital de jour.

Bon à savoir :

L’examen sous narcose est toujours supérieur à l’examen fait en consultation. Pour cette raison, le choix définitif de la technique est fait en début d’intervention.

C’est une ulcération de la partie basse du canal anal, due à une hypertonie du sphincter ou à des efforts de défécation (constipation). Le traitement chirurgical consiste à enlever la zone muqueuse ulcérée, à pratiquer une courte incision verticale dans le sphincter interne pour supprimer le spasme, et à abaisser de la muqueuse saine. Les soins locaux doivent être réalisés souvent en postopératoire, afin d’accélérer la cicatrisation. C’est aussi le meilleur anti-douleur.

La majorité des abcès commence dans l’espace intersphinctérien, au départ de l’infection d’une glande anale. Cette collection se draine à travers ou au-dessus du sphincter externe (strié), donnant naissance à plusieurs types de fistules :

Trans-sphinctérienne basse, trans-sphinctérienne haute, supra-sphinctérienne

et à plusieurs types d’abcès (masses vertes) : Inter-sphinctérien, périnéal, de la fosse ischio-rectale

De plus, il peut s’étendre de façon circulaire en arrière du canal anal, donnant lieu à un abcès dit “en fer à cheval”. Le traitement chirurgical consiste à repérer l’origine de la fistule (orifice interne) dans le canal anal, à identifier le trajet des fistules, à les orienter vers l’extérieur (mise aplat) et à enlever les zones nécrosées par l’infection. Il faut bien entendu respecter l’intégrité des sphincters. Pour cette raison, on doit parfois mettre en place des drains élastiques qui permettent d’obtenir une mise à plat progressive des fistules. Dans les fistules complexes, le traitement chirurgical ne peut pas toujours être réalisé en un seul temps. Dans la mise au point préopératoires des fistules complexes, nous sommes très aidés par le tracking des fistules par IRM, programme pilote réalisé en collaboration avec le Dr Ouertani, radiologue.

Pour les trois techniques :

1. Eviter la constipation

Boire beaucoup d’eau, prendre de la paraffine, 1 càs matin et soir.

2. Médicaments

Anti-inflammatoires : ibuprofène 400 mg matin et soir pendant le repas, anti douleurs : paracétamol 1g 3x/j si nécessaire : Valtran 12 à 15 gouttes le soir (! ce médicament altère la vigilance)

Dans le cas d’un Milligan Morgan :

3. Soins locaux

C’est la partie la plus importante du traitement.

quand ? matin, midi et soir ; après chaque selle ; dès que la douleur apparaît.

comment ? assis au bord de la baignoire, avec un jet douche aussi puissant que possible, en faisant un effort de poussée comme pour aller à la selle (c’est la seule façon de présenter la région anale au jet)

+
Hémorroïdes

Les hémorroïdes sont des dilatations de vaisseaux du canal anal. On distingue les hémorroïdes externes situées sous la peau à la périphérie de l’anus et les hémorroïdes internes situées dans le canal anal. Les deux réseaux vasculaires sont en communication et les hémorroïdes internes et externes peuvent être en continuité.

On distingue trois types de traitement :

La technique classique de Milligan Morgan et ses variantes:

Les paquets hémorroïdaires sont disséqués, leur pédicule vasculaire est ligaturé. On laisse une plaie ouverte à la jonction entre la peau et la muqueuse afin d’éviter l’infection.
Des soins locaux fréquents sont nécessaires afin d’assurer une cicatrisation la plus rapide possible et d’éviter la douleur.

La technique de Longo

Les artères qui apportent le sang aux hémorroïdes sont attirées vers le centre du canal anal et réséquées par agrafage à l’aide d’une agrafeuse circulaire. L’avantage de cette technique est que des soins locaux ne sont pas nécessaires en postopératoire. Cette technique n’est pas applicable aux hémorroïdes externes.

La technique THD (Transanal Hemorrhoidal Dearterialization)

Elle consiste à repérer par écho doppler les six pédicules artériels vascularisant les hémorroïdes et à les lier sélectivement. Les paquets hémorroïdaires ne sont pas enlevés. Ils se vident de leur sang et se rétractent progressivement. Cette technique n’est pas applicable à des hémorroïdes trop volumineuses. L’intervention se pratique en hôpital de jour.

Bon à savoir :

L’examen sous narcose est toujours supérieur à l’examen fait en consultation. Pour cette raison, le choix définitif de la technique est fait en début d’intervention.

+
Fissure anale

C’est une ulcération de la partie basse du canal anal, due à une hypertonie du sphincter ou à des efforts de défécation (constipation). Le traitement chirurgical consiste à enlever la zone muqueuse ulcérée, à pratiquer une courte incision verticale dans le sphincter interne pour supprimer le spasme, et à abaisser de la muqueuse saine. Les soins locaux doivent être réalisés souvent en postopératoire, afin d’accélérer la cicatrisation. C’est aussi le meilleur anti-douleur.

+
Abcès - Fistule

La majorité des abcès commence dans l’espace intersphinctérien, au départ de l’infection d’une glande anale. Cette collection se draine à travers ou au-dessus du sphincter externe (strié), donnant naissance à plusieurs types de fistules :

Trans-sphinctérienne basse, trans-sphinctérienne haute, supra-sphinctérienne

et à plusieurs types d’abcès (masses vertes) : Inter-sphinctérien, périnéal, de la fosse ischio-rectale

De plus, il peut s’étendre de façon circulaire en arrière du canal anal, donnant lieu à un abcès dit “en fer à cheval”. Le traitement chirurgical consiste à repérer l’origine de la fistule (orifice interne) dans le canal anal, à identifier le trajet des fistules, à les orienter vers l’extérieur (mise aplat) et à enlever les zones nécrosées par l’infection. Il faut bien entendu respecter l’intégrité des sphincters. Pour cette raison, on doit parfois mettre en place des drains élastiques qui permettent d’obtenir une mise à plat progressive des fistules. Dans les fistules complexes, le traitement chirurgical ne peut pas toujours être réalisé en un seul temps. Dans la mise au point préopératoires des fistules complexes, nous sommes très aidés par le tracking des fistules par IRM, programme pilote réalisé en collaboration avec le Dr Ouertani, radiologue.

+
Soins postopératoires

Pour les trois techniques :

1. Eviter la constipation

Boire beaucoup d’eau, prendre de la paraffine, 1 càs matin et soir.

2. Médicaments

Anti-inflammatoires : ibuprofène 400 mg matin et soir pendant le repas, anti douleurs : paracétamol 1g 3x/j si nécessaire : Valtran 12 à 15 gouttes le soir (! ce médicament altère la vigilance)

Dans le cas d’un Milligan Morgan :

3. Soins locaux

C’est la partie la plus importante du traitement.

quand ? matin, midi et soir ; après chaque selle ; dès que la douleur apparaît.

comment ? assis au bord de la baignoire, avec un jet douche aussi puissant que possible, en faisant un effort de poussée comme pour aller à la selle (c’est la seule façon de présenter la région anale au jet)

RENDEZ-VOUS EN LIGNE
Chargement ...
CALCULEZ VOTRE IMC